bio picture2Je suis née en 1963 en Allemagne et je suis arrivée en 1982 en France, d'abord fille Au pair à Marseille , puis études de langues étrangères appliquées là Grenoble. Ensuite ce fut le grand départ pour l'Afrique où nous séjournons avec mon mari en Côte d'Ivoire (d'où mon intérêt particulier pour l'ethnologie et les couleurs terre). Je travaille comme traductrice, prof d'allemand et d'alphabétisation et commence un peu d'aquarelle.
Après 8 années passées en région parisienne où j'ai débuté la peinture, nous avons restauré de vieilles pierres dans la petite cité médiévale de Crémieu en Isère et de là me viennent la plupart de mes inspirations actuelles, simplement en observant ce qui m'entoure avec un oeil émerveillé.

Je suis venue à la peinture à l'huile début des années 90, après une période d'enfantement aiguë ( 4 à ce jour )! Ayant grandi dans une famille déjà très créative, j'ai toujours baigné dans un environnement tourné vers divers stimuli's artistiques (musique, couture, poterie). De là, il n'y avait qu'un petit pas pour attraper les pinceaux moi-même.

L'espace vital qu'offre la peinture, cette liberté de créer proche de la procréation et du sentiment amoureux me semble être un excellent moyen de réalisation personnel. Vers la fin des années 90 j'ai troqué les pinceaux contre le couteau et je resterai fidèle à cet outil-passion qui me permet de tartiner énergiquement voire de cuisiner sur ma toile dans un style résolument contemporain. On y voit l'expression de ma joie de vivre, ma sensibilité, ma générosité de coeur, oui mon besoin de liberté quasi fougueux. Les thèmes de ma peinture touchent essentiellement à la nature et ma fleur fétiche est indéniablement le coquelicot - rouge oblige! Par le biais de ma peinture j'essaie de rencontrer le visiteur en partageant un moment d'émotion fort avec lui tout en lui offrant ma vision d'un délicat détail. Et puis, il y a cette immense magie qui se produit lorsque les couleurs primaires s'unissent sur la toile, rentrant dans une danse joyeuse pour laisser éclater un morceau de bonheur. Il m'importe également de donner à l'éphémère un air de fête et de pérénité, le souvenir heureux et désormais tangible d'une balade en pleine nature qui se fige alors sur la toile, reconsommable à volonté et à chaque instant havre de paix...

Parfois la toile devient aussi un exutoire pour un trop plein d'émotion et il se produit une véritable explosion des couleurs! Me vient alors l'inpiration d'un instant heureux, mais souvent c'est le temps qui manque pour les jeter sur la toile au moment présent. Mais quand je serai vieille..